Sélectionner une page

À propos…

« Moi je suis tombée enceinte en cycle 2 ! »

« Pfff franchement je m’en passerais bien, je suis enceinte. J’étais sous pilule en plus. C’était vraiment pas prévu, j’en voulais pas… »

« Nan mais t’y penses trop, pars en vacances et arrête d’être obnubilée, tu vas voir ça va venir ! »

« J’ai arrêté la pilule et ça a fonctionné au bout de 6 mois. Purée que c’était looonnnng ! »

Ok, c’est cliché, mais moi aussi j’ai entendu ce genre de phrases.

Ça vous rappelle quelque chose ?

  • Vous aussi vous mourez d’envie d’assassiner ces nanas qui vous sortent que « vous y pensez trop » et que « c’est ça qui bloque » ?
  • Vous aussi, vous en avez plus que ras-le-bol de ces copines qui arrivent à concevoir un bébé juste en s’asseyant sur le siège des toilettes après le passage de leur mari ?
  • Vous, ça fait des mois voire des années que vous essayez, et RIEN. Niet. Nada. Pas l’ombre d’une barre sur le test. Vous n’en pouvez plus. Mélange de ras-le-bol, tristesse, désespoir et colère. Pourquoi les autres y arrivent et pas vous ?

Vous êtes en parcours PMA. C’est tellement dur…

Pour glaner quelques conseils et recevoir du soutien, vous êtes au bon endroit ! Planetepma.com, c’est le site que j’aurais aimé trouver quand j’ai commencé à faire des FIV avec mon cher et tendre. Une aventure dans la procréation médicalement assistée, c’est un monde bien à part avec un jargon difficile à appréhender pour les non-initiés. Et surtout : le parcours peut être rapide mais le plus souvent, il se révèle long. Parfois très long. Épuisant pour le corps et l’esprit. C’est généralement un chemin semé d’embûches. Sauf coup de bol. Et c’est une véritable épreuve pour le couple.

Alors si vous :

  • souhaitez comprendre comment fonctionne le monde obscur de la PMA ;
  • aimeriez savoir comment mettre un maximum de chances de votre côté pour réussir (enfin !) à avoir un bébé ;
  • avez envie d’être pleinement actrice dans votre projet bébé ;
  • voyez que votre entourage ne vous comprend pas vraiment ;
  • vous sentez seule dans ce parcours qui peut être épuisant…

Bienvenue sur ce blog !

Peu importe où vous en êtes dans votre parcours PMA. Votre but est d’avoir un bébé et vous souhaitez trouver des réponses à vos questions pour avoir toutes les cartes en main. Je suis moi aussi passée par les montagnes russes de la PMA et ses questionnements. Je vais vous raconter mon histoire. Promis, ça ne sera pas trop long !

Comment est né ce blog ?

Au fil de mes démarches pour essayer de concevoir un enfant, j’ai énormément lu et fait un nombre incalculable de recherches. Suite à cela, j’ai commencé à mettre en place quelques actions pour aider mon couple à avancer dans ce parcours au mieux en optimisant les chances de réussite.

J’ai découvert entre autres que l’alimentation et les produits que nous utilisons au quotidien jouent un rôle important dans le domaine de la fertilité. Mais je ne m’en suis pas rendu compte tout de suite bien qu’avec le recul, cela soit assez évident. Quand j’ai réalisé qu’il était VRAIMENT possible de mettre toutes les chances de son côté pour avoir enfin un bébé au bout du chemin, l’idée de créer ce blog est née. Un bon moyen de mettre mon intérêt pour la médecine et mes compétences professionnelles dans le domaine du web au service des autres pour les aider à mon humble niveau. Je ne suis ni médecin, ni thérapeute, mais mon activité professionnelle m’amène à faire de multiples recherches internet sur des sujets diversifiés et à vérifier minutieusement mes sources.

Ce blog a ainsi pour vocation d’apporter un maximum de renseignements sur des interrogations que chacune peut rencontrer une fois engagée dans un parcours PMA. Hystérosalpingographie, FIV ICSI, IMSI, stimulation ovarienne, transfert d’embryons, spermogramme… Plus rien n’aura de secrets pour vous ! Mon but est de partager les connaissances que j’ai engrangées et que je continue d’intégrer pour aider des personnes en PMA avec toujours ce maître-mot en arrière-fond : la bienveillance. Et l’humour parfois aussi un peu… Ça ne fait pas de mal dans ce genre de parcours, non ?

Qui suis-je dans tout ça ?

Je suis Gaëlle, propulsée dans le monde de la PMA avec mon conjoint en 2019. L’envie de fonder notre famille est présente dès notre rencontre début 2015. Nous nous lançons dans les essais bébé en juillet 2016. Confiante, je pensais à l’époque que le bébé viendrait vite. Après tout, ma mère et ma sœur sont des femmes très fertiles. Aucun problème non plus dans la famille de mon conjoint. Bref, nous étions sûrs de nous. Les mois ont passé. Nous avons d’abord pensé que nous n’étions pas dans de bons timings puisque mon conjoint à ce moment-là ne rentrait que le weekend pour des raisons professionnelles. Les mois ont continué à passer.

 

 

 

Tiens, ça me rappelle la réplique d’un conte de Charles Perrault (Barbe Bleue, tout le monde connaît non ?) :
« Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? »
« Je ne vois que le soleil qui poudroie et l’herbe qui verdoie. »

Nous avons commencé à nous poser des questions. Enfin surtout moi, Monsieur étant de son côté l’insouciance incarnée (vous connaissez ça vous aussi dans votre couple ?).

 

En avril 2018, nous avons enfin fini par aller faire des examens médicaux.

Pour moi :

  • bilan hormonal,
  • et hystérosalpingographie pour vérifier la perméabilité des trompes (😱mais quelle horreur cet examen !!)

Pour lui :

  • bilan hormonal aussi,
  • et spermogramme incluant spermoculture (analyse des germes) et spermocytogramme (qui permet de vérifier la morphologie des petites bêtes).

Le verdict est tombé : tératozoospermie à 100 % pour Chéri.

Késako ?

Pour résumer, ses petits soldats n’ont pas la forme qu’il faut pour réussir à conquérir cet ovni d’ovocyte. Houston ? On a un problème !

Le ciel qui rougeoyait nous est tombé sur la tête. Quand on apprend l’infertilité, c’est tout qui s’effondre autour de nous. C’est ainsi qu’a commencé notre parcours AMP (ou PMA).

Mon bilan PMA

  • J’ai effectué en tout 3 protocoles FIV.
  • La FIV 1 a raté. En vrai, elle n’a pas pu aboutir à un transfert d’embryon et n’a donc pas été comptabilisée par l’assurance maladie.
  • La FIV 1 bis a raté.
  • FIV 2 : encore raté…
  • Un peu rouillée en anglais, j’ai dû m’y remettre pour dévorer un livre et des résumés d’études scientifiques en lien avec les FIV.
  • Tout au long de ce parcours, j’ai aimé rêver à la future famille que j’allais fonder avec mon amoureux (même si je ne savais pas quand ce prodige arriverait).
  • Quand j’avais un coup de blues dû à la PMA, j’aimais regarder « Joséphine Ange gardien » blottie sur le canapé contre mon homme sous un plaid douillet.
  • J’ai passé un temps infini en cuisine pour préparer des petits plats bons pour les papilles, la santé… et bien évidemment, la fertilité.
  • J’ai arrêté de manger des pâtes presque tous les jours. Comme quoi la PMA, ça aide à éliminer les mauvaises habitudes !
  • J’adorais me gaver de cookies bio à l’avoine et au chocolat. J’en achetais une dizaine que j’engloutissais dans les deux jours. Mais chut !

Ah oui j’oubliais : j’aime beaucoup les contes. Mais dans une situation comme celle-ci, la fin sonnait comme ceci : « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants entrèrent en PMA. »

THE rendez-vous décisif

3 FIV infructueuses, 4 embryons transférés, 1 hystéroscopie qui n’a rien révélé d’anormal et 1 million de larmes versées plus tard… L’Homme se décide enfin à consulter un urologue spécialisé en infertilité masculine. (J’ai dû le supplier et le seriner, hein…)

Nouveauté : une belle varicocèle testiculaire est détectée à la palpation. En clair : une grosse varice squatte les roubignoles de Monsieur.

Point positif : une embolisation permettra de résoudre le problème. Le sang arrêtera de stagner dans les bourses et cessera donc de les réchauffer, car pas très bon pour la spermatogenèse, tout ça ! L’urologue annonce 40 % de chances de grossesse naturelle.

L’intervention a lieu en février 2021.

On y croit beaucoup. Mais les mois passent. Toujours rien.

« Eurêka ! »

6 mois plus tard, j’attends mes règles pour aller refaire un bilan hormonal en vue du 4e protocole FIV… Elles n’arrivent pas. Je mise sur un kyste qui bloque leur arrivée. Y a qu’à moi que ça pourrait arriver ça ! On a un rendez-vous au centre PMA 2 semaines plus tard, il faut absolument que les examens demandés en vue de celui-ci soient effectués pour ne pas repousser le futur protocole. 5 ans qu’on attend, l’âge qui avance… Dans l’appréhension la plus totale, je réalise un test urinaire pour écarter toute hypothèse de grossesse avant de prévenir le service PMA de ma suspicion de kyste et voir que faire. Nous sommes le matin du 8 septembre 2021 et pour la première fois de ma vie, je tiens entre mes mains tremblantes un test de grossesse positif !

La grande aventure de la maternité avait enfin démarré après 5 ans d’attente. Aujourd’hui, je me rends compte que ce parcours m’a beaucoup fragilisée, mais m’a aussi forgée. Je n’ai jamais cessé de farfouiller à la pêche aux infos fertilité/PMA, même encore aujourd’hui.

Voilà, vous me connaissez un peu mieux maintenant.

L’essentiel est de se battre et de persévérer. Ne rien lâcher. Jamais.

Ici, vous trouverez des infos fiables et pertinentes pour votre projet bébé

Éthique médicale et naturopathie : mes dadas !

Nulle en maths mais attirée depuis longtemps par tout ce qui touche à la biologie et aux problématiques de santé, j’ai validé il y a quelques années un Master 2 d’éthique du soin et de la santé. Il m’a permis d’asseoir une bonne connaissance du monde de la santé et une certaine culture générale dans le domaine de la médecine, de l’éthique médicale et de la bioéthique. Également passionnée par tout ce qui touche au naturel, j’ai découvert la naturopathie lors de mon parcours PMA. Je suis en train de passer une certification de conseiller en rééquilibrage alimentaire et naturopathie. Ces différents bagages m’ont aidée dans mon parcours d’infertilité et me servent aujourd’hui dans la rédaction des articles de ce blog.

Mes valeurs

Bienveillance, empathie, optimisme et confiance : mon leitmotiv. C’est en tout cas ce que j’essaie de transmettre de tout mon cœur dans ce blog, mon premier bébé en gestation depuis plusieurs années avant que la vie me fasse enfin ce merveilleux cadeau de la maternité.

Mes convictions

Je suis persuadée que :

  • Si vous vous investissez à 100 % dans votre parcours PMA, alors vous pourrez en tirer le meilleur.
  • Parce que vous êtes une femme, vous avez en vous une force extraordinaire que bien des hommes nous envient.
  • Comme vous voulez arriver coûte que coûte à votre objectif, vous saurez faire face aux embûches propres au parcours PMA. Même si c’est hyper dur…
  • Vous devez oser prendre le taureau par les cornes pour réaliser votre rêve de devenir maman.

Bien sûr, vous ne pouvez pas maîtriser les aspects médicaux mais vous pouvez instaurer un dialogue avec l’équipe médicale dès lors que vous commencez à mieux comprendre les rouages propres à la PMA. Eh oui, le parcours PMA est un véritable travail d’équipe ! Les gynécos et biologistes / techniciens de labo d’un côté et le couple de l’autre.

Planète PMA : un blog pour rester actrice de ses essais bébé

Les articles de ce blog sont le fruit de ces multiples lectures et recherches pour appréhender le monde de la PMA et tenter de mettre toutes les chances de son côté. Parce que quand on est dans ce parcours, on cherche sans relâche à savoir comment agir au mieux. On a aussi très souvent des questions qui restent sans réponse ou pour lesquelles les explications apportées sont incomplètes ou restent hypothétiques…
Précision importante : les informations que vous trouverez sur ce blog ne se substituent en aucun cas à un avis médical. Je ne suis pas une professionnelle de santé. Je suis juste là pour apporter le résultat de mon expérience et de mes lectures.

error: Content is protected !!